Les plafonds du PAS revus pour relancer l’immobilier

Publié le par LinXea

Les plafonds du PAS revus pour relancer l’immobilier

Les prêts conventionnés pour l’achat d’un bien immobilier enregistrent quelques modifications. Ainsi, les plafonds du prêt d’accession à la propriété (PAS) ont été revus à la hausse au 1er octobre 2014, s’ouvrant de fait à plus de ménages.

Relancer l’immobilier fait partie des domaines prioritaires du gouvernement après plusieurs années de baisse. Si aujourd’hui les prêts affichent des taux historiquement bas, ils restent, dans le même temps, difficiles d’accès pour les foyers aux revenus modestes.

Afin d’ouvrir l’accession à la propriété au plus grand nombre, le gouvernement vient de relever les plafonds du revenu fiscal pour l’accès au prêt conventionné PAS. Depuis le 1er octobre, ceux-ci ont ainsi été alignés sur ceux du PTZ+. Par conséquent, il va permettre son accès à davantage de ménages, 70 % des emprunteurs n’atteignant pas les nouveaux plafonds selon les établissements bancaires. Pour exemple, ils sont aujourd'hui fixés à 36 000 € / an pour une personne célibataire souhaitant acheter sur Lille ou Lyon, contre 25 500 € / an auparavant.

Le prêt PAS, toujours avantageux

Créé en 1993 et à souscrire auprès de son établissement financier, le PAS a pour premier avantage de permettre de bénéficier de l’aide personnelle au logement (APL), qui vient en déduction des mensualités de remboursement d’emprunt.

Ses taux d’intérêt sont également plafonnés.

Et, pouvant couvrir l’intégralité des opérations d’achat, de construction ou de rénovation d’une résidence principale, il peut notamment être complété par un prêt à taux zéro, un PEL ou prêt 1 % logement.

Visitez le site LinXea