L'assurance vie, solution d'épargne pour tous les âges

Publié le par LinXea

L'assurance vie, solution d'épargne pour tous les âges

Le placement en assurance vie s’adresse à tous les publics, des plus jeunes aux plus de 70 ans. Si pour ces classes d’âges certaines clauses sont différentes, le contrat présente, en revanche, des atouts bien réels, entre épargne et prévoyance.

Placement à court ou moyen terme, l’assurance vie est moins souvent envisagée comme solution d’épargne pour les mineurs et de prévoyance pour les séniors. Jugée moins avantageuse sur le plan fiscal ou concurrencée par les livrets, elle se révèle pourtant tout aussi intéressante pour ces publics.

Ainsi, un contrat d’assurance vie peut être ouvert dès le plus jeune âge. Seule condition, celui-ci doit impérativement noter les héritiers – c’est-à-dire les parents – dans la clause bénéficiaire. Cette épargne permet alors au jeune de disposer, à sa majorité, d’un capital, que ce soit pour s’acheter une voiture, payer ses études ou financer un voyage.

Le contrat peut aussi être sécurisé avec la signature d’un pacte adjoint. Gratuit, cet acte sous seing privé peut intégrer différentes clauses d’utilisation, par exemple en précisant une date de mise à disposition programmée au-delà des 18 ans de l’enfant.

Les avantages de l’assurance vie après 70 ans

Les versements après 70 ans sont aussi à privilégier, bien que souvent considérés – à tort – comme moins intéressants du fait du changement des règles fiscales. Si les sommes placées après cet âge sont intégrées dans la succession, les conditions restent en effet avantageuses pour cette épargne qui relève avant tout de la prévoyance.

Les montants déposés bénéficient notamment d’un abattement de 30 500 € lors du calcul des frais de succession. Les gains sont, eux, exonérés. Ces deux données se révèlent alors plus intéressantes que de transmettre un capital en dehors du contrat, d’autant que le taux de rendement apparaît aujourd’hui parmi les plus élevés.