L’assurance vie, nouvelle épargne de précaution

Publié le par LinXea

L’assurance vie, nouvelle épargne de précaution

Si l’assurance vie reste plus que jamais le placement préféré des Français, les raisons poussant à son ouverture sont, en revanche, des plus diversifiées. Aujourd’hui, elle est même privilégiée en tant qu’épargne de précaution, à court ou moyen terme.

Rien ne semble pouvoir arrêter l’élan pris par l’assurance vie. Les sondages se suivent et se ressemblent tous, plaçant de façon systématique cette épargne comme le placement préféré des Français. Dernière étude en date, celle de Yougov France, réalisée pour Fortuneo.

Une nouvelle fois, l’assurance vie y est plébiscitée, devant le PEL et l’épargne salariale, tandis que Livret A recueille désormais moins de la moitié des suffrages. Pour 36 % des interrogés, c’est d’abord la simplicité de ce type de contrat qui est mise en avant.

Les exonérations fiscales toujours très appréciées

L’autre atout de cette épargne est lié aux avantages fiscaux auxquels elle ouvre droit. Une donnée retenue par 28 % des Français, alors que presque autant (25 %) parle d’un produit qui inspire la confiance.

Légère évolution toutefois, l’assurance vie est aujourd’hui davantage perçue comme une solution d’épargne d’attente. Ainsi, si la préparation de la retraite reste un argument relevé par 42 % des interrogés concernant le motif de souscription, 50 % des Français titulaires d’un contrat y voient d’abord un placement de précaution offrant une prise de risque minimum. Enfin, 27 % l’utilisent encore pour la transmission d’un patrimoine financier, et 20 % pour sécuriser l’avenir de leurs enfants.

Des chiffres instructifs qui traduisent bien la nouvelle vision des Français concernant l’assurance vie.