Les jeunes, toujours concernés par l’épargne

Publié le par LinXea

La deuxième étude sur les jeunes et l’argent, réalisée par TNS Sofres pour le compte d’Axa Banque, révèle une nouvelle fois une épargne en bonne place auprès des 16-24 ans. L’enquête met aussi en avant le rôle majeur des parents dans la gestion d’argent.

Les 16-24 ans continuent d’épargner. Ainsi, la deuxième édition de l’enquête sur les jeunes et l’argent proposée par Axa Banque dresse un constat quasi équivalent à 2014. Ils sont désormais 70 % à mettre de l’argent de côté, contre 73 % un an plus tôt.

Pour 32 %, cette opération se fait tous les mois, dès qu’ils le peuvent pour 38 % et exceptionnellement, à la suite d’une entrée d’argent inattendue pour 20 % d’entre eux. Seuls 10 % déclarent ne jamais épargner. Aussi, la régularité des placements est plus importante chez les jeunes qui travaillent, 52 % des actifs occupés précisant épargner tous les mois.

Ces sommes sont principalement issues des parents, à 47 %, puis des petits boulots, en hausse de 4 points sur un an, à 31 %. En revanche, alors qu’ils étaient 36 % en 2014 à détenir leurs revenus d'un emploi régulier, ce taux est tombé à 30 %.

Les parents omniprésents sur les questions d’argent

Toujours selon l’étude Axa Banque, ce sont les parents qui restent les premiers éducateurs en termes de gestion d’argent, quel que soit le statut du jeune : mineur, étudiant, jeune actif occupé comme inoccupé. Ils sont ainsi cités par 77 % des interrogés, tandis qu’ils n’étaient que 70 % à les mettre en avant en 2014.

De fait, on les retrouve tout naturellement et unanimement en tant que premiers interlocuteurs pour parler d’argent, loin devant les conjoints et les frères et sœurs.

Enfin, la situation financière des jeunes apparaît semblable à celle de leurs parents, estimant devoir faire attention chaque mois.

Commenter cet article