La hausse des dépenses de logement influe sur l’épargne

Publié le par LinXea

La hausse des dépenses de logement influe sur l’épargne

La dernière édition du baromètre Sofinco fait état, pour 2015, d’une augmentation du budget mensuel consacré au logement. Une charge qui pèse désormais un peu plus sur les finances des ménages, avec des conséquences sur les autres dépenses, à commencer par l’épargne.

La baisse n’a été que de courte durée. Selon le dernier Sofinscope dédié au budget des Français alloué au logement, les chiffres ont retrouvé leur niveau de 2013 après une diminution en 2014. Ainsi, cette année, le coût moyen mensuel de l'habitat est de 628 €. Il s’élève à 543 € pour les locataires et 760 € pour les propriétaires.

Cela représente 22,4 % des revenus des ménages. Le résultat est en même temps très hétéroclite puisque si, pour les propriétaires, cette charge est en moyenne de 14 % (31,4 % pour les accédants à la propriété), pour les locataires, elle atteint 35 % des finances mensuelles et même 37,5 % lorsque le bien loué est dans le parc privé.

Aujourd’hui, 59 % des locataires et 26 % des propriétaires considèrent cette charge trop importante, un taux en hausse de 8 % par rapport à l’an passé. De fait, ils sont désormais 29 % à affirmer avoir des difficultés à payer leur loyer ou à rembourser leur prêt immobilier, soit +1 point en comparaison de 2014.

Une épargne envisagée à la baisse pour faire face aux dépenses de logement

La conséquence en est la réduction envisagée des autres postes de dépenses. Si le premier à en faire les frais est le budget vacances, un deuxième secteur apparaît également en tête des économies : l’épargne.

Ainsi, 74 % des locataires et 47 % des propriétaires prévoient la baisse de leurs placements pour faire face aux coûts liés au logement. Cela concerne aussi l’assurance vie, même si l’impact réel de ce choix des ménages reste encore méconnu…