Le crowdfunding, une solution d’épargne sûre ?

Publié le par LinXea

Le crowdfunding, une solution d’épargne sûre ?

Vous ne connaissez pas encore le financement participatif?

Cet article peut vous intéresser :

En seulement quelques années, le crowdfunding a conquis les particuliers et les professionnels. Permettant aux uns de bénéficier d’un prêt plus facilement que par l’intermédiaire des réseaux bancaires, il représente aussi une solution de placement pour beaucoup. Mais cette méthode est-elle réellement sûre ?

Le crowdfunding n’en finit plus de séduire les emprunteurs, mais aussi les investisseurs. Pour ces derniers, cette solution de placement, loin des organismes financiers traditionnels, est l’occasion d’un placement responsable. Selon les chiffres publiés par Financement Participatif France, 152 M€ ont ainsi été investis en 2014, contre 78,3 M€ en 2013, dont 60 % sous la forme de prêts. Pourtant, ce placement reste encore souvent considéré comme un produit à risque.

Dans son principe, cette solution regroupe autour des épargnants et des emprunteurs un fonds participatif servant de relais. Les premiers placent alors un capital qu’ils récupèrent majoré des intérêts après un délai prédéfini.

Un placement lié au sérieux de la plateforme de crowdfunding

En fait, ce placement peut être une bonne solution d’investissement, à condition de choisir avec précaution la plateforme de financement participatif. En effet, de son sérieux dépend pour beaucoup la réussite de cette opération. La réglementation leur impose d’ailleurs plusieurs règles semblables à celles qui concernent les banques et établissements financiers. Cela comprend, notamment, la vérification de l’épargnant.

Dans le même temps, les sommes à pouvoir investir auprès d’un emprunteur restent peu élevées. En effet, selon le décret du 16 septembre 2014, les particuliers ne peuvent prêter plus de 1 000 € par projet prévoyant le versement d’intérêts, pour un maximum de 7 ans. Les prêts sans intérêt sont, quant à eux, limités à 4 000 € par projet.