Les Français de moins en moins surendettés

Publié le par LinXea

Les Français de moins en moins surendettés

Les derniers chiffres publiés par la Banque de France montrent un recul du nombre de dossiers de surendettement déposés au cours du 1er trimestre 2015. Cette baisse est de 7,7 % par rapport à la même période l’an passé.

Les années noires du surendettement seraient-elles passées ? Après une première baisse du nombre de demandes en 2014, de l’ordre de 2,2 %, cette évolution semble se confirmer en ce début 2015, voire s’accélérer. Ainsi, selon les statistiques des trois premiers mois de l’année 2015, diffusées par la Banque de France, la baisse sur un an est de 7,7 %.

Si officiellement aucune raison à cette baisse n’est avancée, elle correspond toutefois à l’entrée en application de deux lois majeures venant encadrer les prêts à la consommation et du crédit revolving : la loi Lagarde du 1er juillet 2010 et la loi Hamon du 17 mars 2014. Ces mesures concernent notamment l’encadrement des crédits renouvelables. Ceux-ci sont en effet considérés comme les principaux responsables de l’endettement des ménages. Or, depuis l’entrée en vigueur de la première loi, ils apparaissent moins souvent dans les dossiers de surendettement, représentant une baisse de 16 %.

Un accompagnement à accentuer pour pérenniser la baisse du surendettement

L’autre raison de la baisse du nombre de dossiers de surendettement est aussi à chercher dans le fonctionnement même du service. La loi du 26 juillet 2013, entrée en vigueur le 1er janvier 2014, est notamment venue accélérer la procédure de traitement de ces dossiers pour une prise en charge au plus vite et l’instauration des mesures de sortie de cette situation.

Toutefois, les rapports annuels de la Banque de France mettent en avant l’importance de développer l’accompagnement des ménages surendettés et la détection au plus tôt des situations fragiles. Une solution qui permettrait de réduire d’autant plus les dépôts de dossier, tout en offrant à chaque foyer de retrouver rapidement l’équilibre.