Les demandes de crédits immobiliers en forte hausse

Publié le par LinXea

Les demandes de crédits immobiliers en forte hausse

La tendance est claire et ne semble pas vouée à s’inverser, du moins dans les prochains mois : les demandes de crédits immobiliers ont fortement augmenté depuis le début de l’année. Une progression qui ne profite toutefois pas forcément au secteur de la construction selon l’étude menée par le cabinet Xerfi.

Les montants accordés pour les prêts immobiliers se sont élevés à près de 40 Md€ en France au cours du 1er trimestre 2015, en hausse de 28 % par rapport à fin 2014. Sur un an, cette évolution est encore plus marquée, affichant +38 %. À ce rythme, d’ici la fin de l’année, ce sont donc plus de 160 Md€ qui devraient être diffusés dans le cadre de nouveaux crédits immobiliers selon le cabinet d’étude Xerfi.

L’origine de cette situation est avant tout la baisse toujours actuelle des taux d’intérêt. En mars, selon les données de la Banque de France, le taux moyen est descendu à 2,43 %, atteignant ainsi son plus bas niveau depuis la création de la statistique en 2003.

Une tendance qui ne profite pas au secteur immobilier

Pourtant, le secteur immobilier ne tire pas spécifiquement profit de cette hausse des crédits. En effet, celle-ci est principalement issue de la renégociation d’emprunts, gonflant artificiellement les chiffres. En avril, un sondage BVA révélait que deux tiers des Français possédant un prêt immobilier avaient déjà cherché à le renégocier ou envisageaient de le faire. De fait, 1 dossier de demande de crédit immobilier sur 4 correspond aujourd’hui à un rachat de prêt et non à un véritable investissement dans la pierre.