Les fonds euro-dynamiques, pour booster l’assurance vie

Publié le par LinXea

Les fonds euro-dynamiques, pour booster l’assurance vie

Moins connus que d’autres solutions d’investissement en assurance vie, les placements en fonds euro-dynamiques se révèlent d’un rapport intéressant. Avec une partie du capital sur des fonds sécurisés et une autre sur des unités de compte, ils sont à privilégier sur le moyen ou long terme.

Entre les placements en fonds euros pour la sécurité et les investissements en unités de compte, d’un meilleur profit mais plus risqués, il existe aujourd’hui un juste compromis. L’un des produits disponibles est l’assurance vie en fonds euro-dynamiques.

Encore peu connue, elle est le plus souvent proposée par les gestionnaires de patrimoine, représentant le placement idéal pour faire fructifier son épargne. Elle comporte, en même temps, une part de risque souvent lissée en faisant le choix d’un investissement sur le long terme.

Une partie du capital garantie

La majorité des contrats en fonds euro-dynamiques actuellement proposés privilégie une répartition du capital à 70 % sur les fonds en euros classiques et 30 % orientés vers des actifs dynamiques. Ceux-ci contiennent généralement une grande part d’obligations, mais également des actions et des placements en immobilier. La gestion de ces contrats est l’affaire de l’assureur, intervenant lors des fluctuations soit pour sécuriser les gains, soit pour protéger le capital en cas de pertes.

En effet, l’assurance vie en fonds euro-dynamiques reste un placement à risque. Lorsque la bourse est en hausse, le rendement augmente. À l’inverse, il peut présenter un gain moindre que les fonds en euros classiques en cas de baisse des actifs dynamiques. De fait, ce type de contrat est à privilégier pour un investissement sur le long terme, préconisé d’au moins 8 ans pour en retirer tous les bénéfices.