La renégociation de crédit, à bien étudier avant de se lancer

Publié le par LinXea

La renégociation de crédit, à bien étudier avant de se lancer

La baisse des taux d’intérêt a pour effet d’amener les accédants à la propriété à renégocier leurs contrats de crédits immobiliers. La réalisation d’économies importantes en est la clé. L’opération peut représenter des dizaines de milliers d’euros suivant les sommes empruntées et la durée. Avant de se lancer, reste en revanche un préalable, celui de la vérification de son intérêt.

Tandis que les taux d’intérêt affichent des chiffres souvent en dessous des 2 %, la tentation de renégocier les crédits en cours est à l’ordre du jour dans de nombreux foyers. Premier d’entre eux, le crédit immobilier. En raison de son montant et de sa durée, il focalise toutes les attentions. Pourtant, ce choix ne s’avère pas toujours aussi économe qu’il y paraît.

L’un des premiers obstacles concerne les frais de remboursement anticipé. Ceux-ci représentent au plus 3 % du capital restant dû ou l’équivalent de 6 mois d’intérêts. L’opération impose également d’intégrer au montant du rachat les coûts occasionnés par la souscription à de nouvelles garanties, en remplacement de l’hypothèque en place jusque-là. Enfin, s’ajoutent les frais de dossier, représentant environ 1 % du capital à rembourser.

La question de la revente du bien

Malgré ces dépenses à intégrer dans le rachat d’un prêt immobilier, l’opération reste souvent source d’économies. Elle peut alors se traduire par une diminution de la durée de paiement, pour un montant équivalent, ou permettre de réduire les mensualités pour disposer d’un pouvoir d’achat plus conséquent.

Ces caractéristiques dépendent pourtant encore d’un point à prendre en considération : la volonté de conserver ou non le bien jusqu’au règlement intégral de l’emprunt. En cas de revente prématurée, dans les deux à cinq ans, les avantages de cette action sont en effet moindres en raison des frais qui devront à nouveau être réglés, tandis que ceux déjà payés ne sont pas encore amortis.