Des critères clés pour choisir son assurance vie

Publié le par LinXea

Les offres en assurance vie se sont multipliées ces dernières années, rendant le choix difficile. Certains critères apparaissent toutefois incontournables pour s’y retrouver et sélectionner le contrat le mieux adapté à son profil d’épargnant.

Épargner attire toujours autant les Français. Reste que joindre le geste à la parole n’est pas simple. L’assurance vie, désormais privilégiée, propose en effet de nombreuses possibilités d’investissement et une multiplicité d'offres souvent peu lisibles pour les épargnants les moins familiarisés avec les produits d’épargne. Pour s’y retrouver et comparer, certaines informations doivent être regardées en priorité.

La première est le montant du versement minimum lors de l’ouverture. Ce critère est essentiel, car directement lié à la capacité d’épargne. Pour les contrats les plus accessibles, la somme de départ se situe généralement entre 300 et 500 €. Elle varie également en fonction du choix des approvisionnements suivants : en versements libres ou programmés. Pour ces derniers, le montant de base est souvent revu à la baisse et prévoit une épargne mensuelle accessible dès 25 €.

Les frais, autres éléments clés des contrats d’assurance vie

L’autre point à observer avant de sélectionner une assurance vie concerne les frais prélevés sur les versements. L’arrivée des contrats en ligne a amené leur gratuité sur de nombreux supports, mais ils persistent sur les contrats traditionnels. D’autres prélèvements existent aussi, notamment les frais de gestion. Ces derniers varient en fonction du placement sélectionné, de 0,5 à 1 % des encours par an. Ils sont plus élevés sur les supports en unités de compte que sur les fonds en euros.

Enfin, le rendement des fonds en euros reste encore un bon indicateur dans le choix de l’assurance vie, même s’il est plus que jamais voué à baisser. Il représente un placement refuge pour sécuriser les gains, quels que soient les montants investis. L’examen des 4 ou 5 dernières années permet d’en vérifier la stabilité. Les fonds atypiques (immobilier, or…) sont aussi à regarder, proposant des taux plus élevés. Cependant, beaucoup de contrats y donnent accès à la condition d’un placement minimum en unités de compte, c’est-à-dire d’un investissement à risque. Mieux vaut donc étudier la bonne rentabilité de ces solutions avant de les choisir.

Commenter cet article