Le PEL moins bien rémunéré depuis le 1er août

Publié le par LinXea

Le PEL moins bien rémunéré depuis le 1er août

Envisagé par bon nombre d’analystes, le PEL a finalement vu son taux de rémunération baisser au 1er août. Il est ainsi passé de 1,5 % à 1 %, au-dessus du Livret A qui affiche un taux de 0,75 %, mais en dessous de ce que les épargnants peuvent attendre de l’assurance vie, notamment lorsqu’une partie du capital est investi en unités de compte.

Le plan d’épargne logement n’a pas connu le même sort que le Livret A au 1er août. Tandis que ce dernier a vu son taux d’intérêt maintenu, le PEL, lui, a enregistré une nouvelle baisse. Encore à 2 % fin 2015, il n’est désormais plus proposé qu’à 1 % pour les contrats ouverts à compter d’août.

En contrepartie, ce placement financier, dont les versements réguliers sont obligatoires tout au long de sa durée de fonctionnement, voit le taux de crédit associé ramené de 2,7 % à 2,2 % en vue de l’achat d’un bien immobilier. Ce taux est ainsi proche des offres actuellement disponibles auprès des établissements bancaires.

Le PEL toujours intéressant, suivant l’usage prévu

Cette évolution du PEL, si elle présente une garantie d’épargne moindre, se révèle en revanche intéressante dans le cadre d’un projet d’achat immobilier destiné à la résidence principale. En effet, le plan d’épargne logement va permettre à ses détenteurs de disposer d’un taux d’emprunt désormais plus faible, fixé à 2,2 % contre 2,7 % auparavant. Le montant à emprunter ne peut excéder 92 000 €, sur une durée variant entre 2 et 15 ans.

Si le PEL est ouvert dans un but d’épargne, l’assurance vie reste dans ce cas une solution plus performante en alliant fonds en euros et placements plus risqués en unités de compte.