Le contrat de capitalisation, en complément de l’assurance vie

Publié le par LinXea

Le contrat de capitalisation, en complément de l’assurance vie

Le contrat de capitalisation présente de nombreuses similitudes avec l’assurance vie. Il dispose notamment des mêmes supports et profite d’avantages fiscaux identiques. La différence entre les deux produits se trouve, elle, au niveau de la transmission du capital.

Si l’assurance vie reste un placement financier incontournable, il est aussi possible, pour les investisseurs, de s’orienter vers d’autres solutions. Parmi elles figure le contrat de capitalisation. Celui-ci présente plusieurs points communs avec l’assurance vie, produit phare de ces dernières années. Conçu pour une épargne à moyen long terme (supérieur à 4 ans), il se décompose de la même façon, en unités de compte et en fonds euro.

Sa fiscalité sur les revenus est également identique. Les gains ne sont imposés que lors de retraits. Ils bénéficient d’une exonération jusqu’à 4 600 €* pour une personne seule et 9 200 €* pour un couple. Au-delà, l’imposition est réalisée, au choix au barème de l’impôt sur le revenu ou par application d’un taux forfaitaire de 7,5 % lorsque cette option est choisie.

Avantage notable du contrat de capitalisation, les gains financiers sur ces contrats ne sont pas compris dans la base taxable à l’ISF. Un avantage modique en montant chaque année, mais notable à moyen terme.

La question de la succession

La différence entre l’assurance vie et le contrat de capitalisation se situe principalement sur la question de la transmission de l’épargne au décès du souscripteur. En effet, contrairement à l’assurance vie, le capital des contrats de capitalisation entre dans la succession. Il peut également être compris dans une donation en pleine propriété ou en nue-propriété.

Autre différence, le contrat de capitalisation n’est pas dénoué au décès du souscripteur. Ainsi, les héritiers peuvent le conserver et ainsi profiter de son antériorité fiscale. Un élément important qui permet de poursuivre le placement avec un rendement intéressant et une antériorité fiscale permettant de bénéficier d’une fiscalité faible sur les revenus, à la différence de l’assurance vie.

Commenter cet article