L’avance en assurance vie, pour disposer de fonds de façon temporaire

Publié le par LinXea

Le rachat partiel n’est pas le seul dispositif permettant le retrait d’une partie de son épargne sur son contrat d’assurance vie. Il est également possible, pour le souscripteur, de demander à bénéficier d’une avance.

 

Le retrait de sommes sur une assurance vie ne signifie pas toujours la fin du contrat. En effet, en lieu et place du rachat, il est possible de demander une avance afin de répondre à un besoin ponctuel d’argent. Ce choix permet de conserver l’antériorité du contrat et ses avantages fiscaux. Il garantit aussi un rendement constant de l’épargne, de la même façon que si les sommes n’avaient pas été retirées. Cette solution est notamment à privilégier lorsque le souscripteur envisage une reconstitution rapide de son épargne utilisée.

 

Les montants prélevés prennent la forme d’un emprunt à durée déterminée, dont tous les termes sont fixés au préalable. Les conditions varient d’un contrat à un autre que ce soit concernant la part du capital pouvant faire l’objet d’un retrait, ou les modalités de remboursement, notamment au niveau du taux d’intérêt appliqué, fixe ou variable.

 

En tout état de cause, le taux réellement subi ne sera que al différence entre le taux demandé par l’assureur sur l’avances et le taux de rendement de l’épargne non retirée. Cette différence se révèle généralement moins importante que les prêts à court terme consentis par les banques.

 

 

Des conditions prédéfinies pour bénéficier d’une avance

 

Pour pouvoir disposer d’une avance sur un contrat d’assurance vie, celui-ci doit être ouvert depuis au moins 6 mois. Il ne doit également faire l’objet d’aucun rachat en cours. En outre, si la clause bénéficiaire a été acceptée par ce dernier, il faudra son accord pour pouvoir y accéder.

 

Si le souscripteur vient à décéder avant le remboursement de l’avance consentie, les sommes dues sont alors prélevées par l’assureur directement sur la valeur du contrat. D’autre part, si le paiement n’est pas effectué à l’échéance définie, le retrait est requalifié en rachat partiel avec l’application des impôts afférents. Ainsi cette solution est idéale pour conserver l’antériorité de son contrat, tout en nécessitant de prévoir son remboursement dans les délais prédéfinis.

 

Avance en assurance vie

Commenter cet article