Les frais, à prendre en compte dans le rendement de son assurance vie

Publié le par LinXea

Les frais, à prendre en compte dans le rendement de son assurance vie

Au-delà du taux de rendement, un autre élément est à vérifier dans chaque assurance vie : les frais. Présents sous plusieurs formes, leur taux diffère d’un support à un autre. Or, si certains sont négociables, d’autres restent fixes, sans possibilité de les faire évoluer à la baisse.

 

Si la question des profits des contrats d’assurance vie se veut primordiale pour chaque épargnant, une autre donnée doit être prise en compte, tout aussi essentielle : les frais. Par rapport au rendement annoncé, le gain réel peut fortement varier, directement lié à leur taux.

Celui-ci est différent d’un contrat à un autre, mais également d’un placement à un autre. En effet, les frais de gestion, s’ils peuvent relever de l’assureur, sont aussi à contrôler au niveau du support de placement envisagé, d’autant plus que ces coûts intrinsèques sont non négociables. Traditionnellement, ils sont plus élevés sur les investissements en unités de compte que sur les fonds en euros, variant le plus souvent entre 0,6 % et 1 %.

 

Une aide à la gestion du contrat qui se paie

 

Le choix de la gestion pilotée, de plus en plus recherchée, implique également des frais venant rémunérer les entreprises expertes. Avant de sélectionner cette option, mieux vaut alors connaître les taux prélevés, tout en les comparant au rendement envisagé.

Les frais sur les supports en unités de compte sont donc aussi importants à appréhender que les taux de rendement. Ils conditionnent le gain réel à prévoir pour chaque contrat. Un élément essentiel qui, lié au placement envisagé, vient définir le vrai rapport de son assurance vie.