Les premiers chiffres de l’assurance vie en 2016 se dévoilent

Publié le par LinXea

Les premiers chiffres de l’assurance vie en 2016 se dévoilent

L’heure est aux résultats des contrats d’assurance vie sur l’année 2016. Les premiers chiffres viennent d’être révélés concernant les fonds en euros. L’occasion de repenser ses investissements et de réorienter son capital vers des placements plus porteurs, toujours sur cette épargne.

 

La baisse enregistrée en 2015 associée aux recommandations de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et aux conclusions du HCSF (Haut conseil de stabilité financière) jugeant les rendements servis trop élevés prédisaient les résultats des assurances vie pour 2016. Tandis que les premiers chiffres viennent d’être dévoilés, le bénéfice des fonds en euros apparaît en moyenne en dessous des 2 %, aux environs de 1,95 % avant les prélèvements sociaux. À titre de comparaison, il s’établissait à 2,3 % en 2015.

Ces données s’expliquent à la fois par une diminution des taux d’intérêt, par la volatilité des marchés en actions et par le suivi des recommandations formulées par les hautes autorités. Si la baisse des revenus sécurisés est bien réelle, elle s’accompagne en même temps d’un rééquilibrage des investissements. L’année 2016 a ainsi été marquée par une réorientation des économies vers des placements un peu plus risqués.

 

Les unités de compte et l’immobilier désormais privilégiés

 

Ce changement de cap en matière d’épargne se fait au profit des OPCVM Diversifiées et de solutions liées à l’investissement immobilier. C’est le cas avec les OPCI et les SCPI, disponibles dans les contrats d’assurance vie. Ils permettent de répartir les risques et de bénéficier de la croissance d’un marché aujourd’hui plus porteur, pour proposer aux épargnants des rendements durablement supérieurs aux fonds en euros.

Une autre option consiste à confier un mandat de gestion à un gestionnaire indépendant qui, en fonction du profil de risques de l’épargnant, procédera aux investissements et aux arbitrages. Confier son épargne à des experts est ainsi souvent plus rassurant avec des investissements et des arbitrages réalisés en fonction du profil défini au départ, entre prudent, équilibré ou dynamique. Une façon de nourrir des espoirs de gains supérieurs, tout en contrôlant les risques.