L’Union européenne prépare une nouvelle épargne retraite

Publié le par LinXea

En plus des solutions d’épargne proposées dans chaque État, les épargnants pourraient très prochainement accéder à une nouvelle solution d’épargne en vue de préparer la retraite. Le PEPP (pan-european personal pension product) qui devrait voir le jour d’ici quelques mois.

L’Union européenne prépare une nouvelle épargne retraite

La préoccupation de l’épargne retraite dépasse largement les frontières. Tandis que chaque État dispose de ses propres conditions d’accès à la retraite, l’Union européenne s’est saisie de cette réflexion. Les 28 pays membres ont lancé depuis 2014 une vaste consultation pour recueillir plusieurs projets en vue de la création d’une offre commune à tous les membres.

La particularité du futur PEPP (Pan-european personal pension product) est de devoir s’adapter aux réglementations des 28 États. Il devrait faire l’objet d’une proposition législative à l’été 2017, après analyse des différentes solutions remises par chaque pays, à la demande de Bruxelles.

 

Un projet d’épargne complémentaire, ouvert à tous

 

Le PEPP sera ouvert à l’adhésion à titre individuel. Cette épargne retraite n’aura pas vocation à remplacer les régimes de base et complémentaires déjà en place dans chaque État, mais à compléter la faculté qui est offerte à tous les travailleurs européens de constituer une épargne retraite.

L’une de ses caractéristiques sera sa vocation grand public permettant à tous d’éparner pour sa retraite, comme le fait actuellement l’assurance vie en France. S’il aboutit, le projet pourrait ainsi permettre de développer un peu plus les placements financiers, afin de contribuer à augmenter le niveau de vie des retraités grâce à un effort constant d’épargne mené à long, voire très long terme.