L'ETF qui valait un million de dollars

Publié le par LinXea

Il y a 10 ans, Warren Buffett a lancé un pari à l'industrie des hedge funds.

Selon lui, aucun professionnel de l'investissement ne serait capable, sur un horizon de 10 ans, de sélectionner un panier de hedge funds plus performant qu'un bête ETF (tracker) sur l'indice S&P 500, l'indice phare des valeurs américaines.

L'ETF qui valait un million de dollars

Après un grand moment de silence, un seul gérant a relevé le défi : Ted Seides de Protégé Partners, société de gestion new-yorkaise spécialisée dans la sélection de hedge funds, qui gère 3,5 Md$ pour le compte de clients fortunés.

L'enjeu du pari ? Un million de dollars, qui seront versés à une organisation caritative choisie par le gagnant.

Protégé Partners a donc assemblé un portefeuille de 5 hedge funds potentiellement plus performants que l’ETF sélectionné par Buffett, le Vanguard 500 Index Fund Admiral Shares, qui réplique l'indice S&P 500 avec de très faibles frais (0,05%/an). Selon les termes du pari, les deux portefeuilles seront conservés 10 ans, sans aucun rebalancement possible.

Il y a quelques semaines, Protégé Partners a reconnu sa défaite sans même attendre l'échéance du pari prévue fin 2017 tant les performances à ce jour sont sans appel.

En 9 ans et 8 mois (performances à fin août 2017), 100 000 $ investis sur le panier de hedge funds sont devenus 141 882 $, contre 207 608 $ sur le S&P… Soit des performances moyennes respectives de 4%/an et de 8%/an. Pas glorieux pour les soi-disant experts, qui n’ont désormais plus aucune chance de rattraper l’indice.

Le facteur décisif est celui prévu par Buffett lorsqu'il a lancé le pari. Les gérants de hedge funds sont certainement talentueux et intelligents, mais les frais de gestion de leurs fonds sont si importants qu’ils absorbent toute la valeur ajoutée qu’ils produisent, et le client n’en profite pas...

Vous n’aurez pas à débourser un million de dollars, mais vous pouvez tirer trois leçons de ce pari :

1. Les frais ont une grande importance à long terme, et il vaut mieux répliquer un indice à faibles frais que d'investir sur des stratégies complexes mais coûteuses.

2. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Vous avez déjà lu cette maxime des centaines de fois. Mais gageons que les hedge funds sélectionnés par Protégé Partners (restés secrets) étaient meilleurs que le S&P 500… par le passé.

3. Investir en hedge funds peut paraître sexy. Mais entre le bling-bling et l’efficacité, il faut choisir !

Commenter cet article